mardi 30 juin 2009

URBAINE


C'était un jour où je descendais à Nice (comme on dit chez nous, alors que l'on est au même niveau). Comme très souvent, l'appareil sur les genoux. Cette vue urbaine m'a interpellée sans que je sache vraiment pourquoi...; Peut être ce mélange de courbes, de verticales, cette perspective.... je ne sais pas, sans doute pourrez vous m'en dire plus de votre œil neuf.
J'ai sorti la moitié de mon buste par la fenêtre pour ne pas avoir le rétro dans mon champs et voilà la photo.

2 commentaires:

Vu par Doume a dit…

D'une certaine façon, les volets "de rue" toujours clos, les éclairages anciens, certainement souvent en panne, le tram, les couleurs ternies, ça ne fait pas penser à la campagne (du moins celle d'Alsace souvent particulièrement bien entretenue), mais l'urbain où commence-t'il ? dans ma bourgade il y a quelques ressemblances et pourtant il n'y a que 1600 âmes qui y cohabitent, surtaout la nuit car en journée ils s'en vont loin des fois, pour travailler... Maintenant Nice que je connais a bien d'autres mérites et on ne s'en passe pas... Paris aussi vas-tu me dire, mais les banlieues... là j'ai du mal, Marseille, lyon, Lille, Nantes etc...là je dirais plutôt que ça craint, du moins pour moi...! Toutefois, j'ai fait des centaines de milliers de kilomêtres en France et j'ai toujours trouvé des endroits pour loger qui me permettaient de faire ma promenade du soir ou du matin dans l'air bon et de manger au terroir, entre autres plaisirs...

pour référence...

http://diemeringen67.hautetfort.com/

Bon mardi !

Didier a dit…

On va dire que ce sont sans doute les perspectives qui t'ont inspirée cette image ;-)
Sont juste très chiants, ces fils qui pendent.
Rien que pour les photos, je milite pour les réseaux enfouis !