lundi 31 août 2009

L'OFF BAIGNADE




Ben finalement, je participe....pour Didier!
Ma contribution de baignade.
J'aurais aimé en faire un triptyque, mais je n'ai pas les outils informatiques à la maison! et demain ce sera trop tard!
Merci à ma petite mannequin que j'aime!
Franchement, j'en ai plein plein de photos de baignade, mais celle-ci est en hommage à notre bateau qui a été.. snif, vendu la semaine dernière.
Pour les autres participants, vous trouverez la liste à droite!

REPRISE


Ben voilà, vous n'avez plus besoin de moi, vous vous animez très bien. Baignade donc! Quelle belle idée pour ce défi "Off".. mais demain, on revient avec l'officiel!
Peut être que d'ici ce soir aurai-je le temps de vous sortir une baignade de mes nombreuses archives!
En attendant, celle-ci, prise à Venise.
Un peu fish-eyes.

On se retrouve demain?
Bon, on le fait ce blog collectif dédié au défi ou on reste comme ça?

vendredi 28 août 2009

ALERTE!!!!!! A VOIR ABSOLUMENT!


A ne pas rater! Vous qui comme moi, êtes dans le Sud, et qui aimez la photo, si vous n'y êtes pas allés, vous êtes passés à côté d'un évènement incroyable!
J'ose le dire!
J'en reviens et j'en suis encore toute chose....
Whaouuuuuuu! Arles tout d'abord! J'ai adoré la ville que je ne connaissais pas.
Il y faisait terriblement chaud, mais pas lourd, aux alentours des 32 degrés. Facile!
La cité a cette esprit de Provence que j'aime tant avec ses petites ruelles étroites, où la lumière s'infiltre de tout là haut.
Des façades anciennes, des portes sans âge et l'accent chantant qui s'échappent des persiennes entre-baillées.
Un ravissement.
Premier tour... le petit train. Faut bien ménager les gambettes de l'ado qui râlait déjà, alors que nous n'étions pas encore arrivées!
Marseille, les ïles du Frioule, Arles : décidément le petit train est vraiment notre moyen de découvrir la Provence ce mois ci!
Nous avons ensuite pris notre pass (gratuit pour nana et 26 euros le pass journée pour moi).
C'est une somme mais que je ne regrette pas du tout.
LES RENCONTRES D'ARLES
Première visite, première claque : Le parc des Ateliers.
Des bâtiments de la SNCF, désaffectés. Sans vouloir choquer, c'est un peu l'image des camps de concentration qui m'est apparu. Ces grands baraquements, moitiés déglingués mais pourtant tellement impressionnants! Des poutres métalliques, des façades avec ou sans toit, c'est selon... des baies cathédrales et le vide.
Rien que le lieu est fantastique. La mise en scène des expos a fait l'objet d'un travail particulier réalisé en liaison avec les artistes.
J'en prends plein les mirettes dès mon arrivée.
On s'inscrit pour un Diporama de Nan Goldin "The ballad of sexual Dependency". On nous avait prévenu : on n'y restera pas longtemps. Mon ado est dégoûtée même si la nudité n'est pas quelque chose qui la choque, mais plutôt cette atmosphère qui règne dans sa photo, un malaise, un dégoût nous envahit. Mais c'était à voir, dans le style. D'ailleur, toute une expo est consacrée aux invités de Nan Goldin... on y retrouve ce même esprit.
Mais ça, je le verrai seule, la gamine déjà gavée m'attendra à la buvette, à l'ombre, sur une chilienne.
Je vais donc errer presque 1 heure seule dans ces bâtiments exceptionnels. Peu de monde, pas mal comme moi, l'appareil en bandoulière.
D'ailleurs, Grande Halle, N°17 je flâne plus le nez en l'air que sur les murs. Impressionnée par ces larges fenêtres industrielles par où filtre une lumière de milieu d'après-midi. Ma tête sur pivot, je scrute lumière, ombre, ombre portée... tout me fascine. Tout à coup "Clic", j'entends un déclenchement. Je baisse l'appareil déjà en mode Viseur et tourne la tête sur la droite. A l'autre bout un gars d'une trentaine d'années, drôle de chapeau sur la tête, air sympa (mais juste vu de loin) est dans le même mode que moi, mais lui son appareil est dirigé vers le sol. Il tourne la tête au même moment et c'est un échange de sourire franchement complice qui nous réuni à cette seconde! Tous les deux privilégiés dans cette somptueuse expo et qu'est-ce que l'on fait? On photographie le sol, le plafond.
C'est tout bête mais j'ai aimé ce moment.
J'y ai capté des moments qui m'ont touché. Je vous en ferai profiter la semaine prochaine.
Puis je suis sortie pour rejoindre nana qui s'impatientait.
Je voulais voir l'hommage à Willy Ronis, mais il fallait se rendre en plein coeur de la ville. L'hôtel de Ville. Nana a déclaré forfait. La voiture à l'ombre, l'itouch en mode jeu/musique, royale elle m'a donné la permission de 18h30. Quelques recommandations plus tard je me baladais seule en plein centre pour aller découvrir cette fameuse expo Ronis. Pas déçue même si 80 photos ça fait peu. Dans une Eglise, Eglise Saint Anne, ça fait toute la différence. Dommage que les parents laissent les gosses hurler dans de tels lieux. J'y ai retrouvé les photos du livre conseillé par Louis-Paul "Ce Jour Là".
Puis direction le cloître.
Lorque j'ai poussé la porte, je me suis retrouvée au coeur du cloître! Quelle baffe! Encore une fois, un lieu magique mais tellement différent... un lieu d'histoire. Le temps m'était compté, je ne pouvais pas m'y poser; J'en ai quand meme fait le tour 3 fois avant de pénétrer dans les salles d'expo. Without Sanctuary Des photos dures du lynchage des afro-américains, petites photos en noir et blanc comme des cartes postales avec du texte explicatif. Mais je n'ai pas lu. Je le regrette.
J'ai fini cette journée par "The Once and Always Now" Duane Michals . Géniallissime. Presque une histoire à travers ses séquences photographiques. Toujours en noir et blanc. De la mise enscène à chaque fois, mais libre cours à notre imagination. J'ai adoré.
J'ai ADORE cette journée, mais il m'en aurait fallu 3 pour tout voir, tout apprécier car j'en ai râté la moitié, je n'ai pas eu le temps de me rendre sur tous les sites.
Mais je vous assure, il faut y aller et se laisser perdre à travers ce parcours très bien expliqué par un plan qui vous est remis avec votre pass.
J'aurais du perdre du temps à bien le lire, me décider sur ce que je voulais absolument voir et les autres. Je sais que j'ai râté du très bon, mais je suis heureuse d'avoir vu un échantillonnage de tous les styles. Pour moi, c'était une première.
J'en suis ressortie un peu triste : les photos que je fais, aussi belles soient-elles, ne resteront que clichés!
J'ai beau ouvrir mon âme et mon regard à autre chose, arriver à de tels résultats, demande du temps de la connaissance, de la technique que je n'ai pas. Peut être un jour....
J'en suis sortie en me disant : "une expo, qui sait.. peut être un jour ...."

PS : J'ai fait ma radin, comme on peut l'être en fin de "vacances". Je voulais m'acheter le bouquin des rencontres, 42 euros.. je ne l'ai pas fait. Mais peut être vais-je me l'offrir quand même, via le net.. si je le trouve, si je le cherche aussi!

mercredi 26 août 2009

PARTIE DE CARTES




Je n'ai pas su laquelle choisir.. à vous de me dire!

Je m'absente encore quelques jours....

mardi 25 août 2009

Je me souviens...

Triste de me voir si malheureuse, mon mari s'est démené comme il sait le faire pour me faire plaisir et contre toute attente, a décidé, un lundi d'août, d'abandonner son bureau. Jamais vu ça, le bureau fermé au mois d'aout, en semaine, depuis 17 ans que je le cotoie! Mais trop, c'était trop, ll fallait faire une pause.
Un peu aussi par obligation me direz vous! Il devait rendre visite à sa mère grand, gravement accidentée, hospitalisée sur Marseille.
Pour moi, les retours sur Marseille sont toujours synonymes d'émotion.....
Arrivée sur Apt le samedi soir, nous sommes partis vers 12h30 à Marseille, Hôpital Nord. Sacré quartier. En 2 deux ans de vie là-bas, je n'en n'avais juste qu'entendu parler de ce quarier, jamais je n'y avais mis les pieds. Fidèle à ce que l'on en dit. Je n'y ai pas traîné! 1h de visite à la grand mère et ça suffisait pour nous. L'homme est resté et ma fille et moi sommes parties prendre le bus, direction le Vieux Port.
Déboulant sur la Canebière, telle que je l'avais laissée, il y a près de 20 ans.
Qui dit que "ça craint"? Pas plus que d'autres villes à mon sens, lorsque l'on sait adopter un comportement tranquille. Pas de regards tordus, pas de provocations, pas de réponse agressive à un "T'as pas une clope?" et tout va bien! Ma fille n'en menait pas large, presque collée à moi... l'appareil en bandoulière, je me sentais grand reporter au pays du Pastis!
Y revenir après presque 20 ans (à peu de chose près....), c'était comme y être touriste! Alors quoi de plus naturel que se comporter comme telles! Le petit train pour faire découvrir les vieux quartier à ma nana. Nous n'avions pas beaucoup de temps et la fénéante en tongues s'était tordue la cheville. Il fallait la ménager, pour éviter de la faire râler et par là même éviter une dispute (bien trop quotidiennes en ce moment).
Nous voici donc embarquées dans le petit tortillard, direction Le Panier. En fait, je découvrais! Lorsque l'on est étudiante, dans une grande ville comme ça, c'est Cité U (aux portes des Calanques), boîtes de nuit le WE (en fait dès le jeudi soir), quelques musées (quand c'est l'école qui vous les conseille, et insiste), une crèpe ou un verre en ville de temps en temps et exceptionnellement shopping. Alors le vieux quartier, je l'ai découvert ce WE. Pourtant, je le connaissais de nom. Autre argument de choc pour ma pré-ado "Le quarter qui a inspiré la série Plus belle La Vie"! Touché pour elle, gavé pour moi... mais à la guerre comme à la guerre, chacun ses armes. Le petit train nous a déposé pour une demie-heure dans ces petites rues étroites toute en montée (ou en descente, c'est selon...).
Forcément, elle s'est jetée dans la boutique "Plus belle la vie", posé des questions, certainement les même que les 15 000 personnes avant nous et que les 15 000 qui viendront après....
Au bar d'à côté une partie de cartes a attiré mon oeil de curieuse... Après les avoir regardé un long moment de loin, je me suis approchée et avec assurance ai demandé "Ca en vous dérange pas si je vous prends en photo entrain de jouer?" Un peu étonné, il se sont concertés du regard et on accepté..... "Attends, cousine" a juste dit l'un d'eux, et il s'est mis de profil, le biceps bien apparent, la main devant le visage pour le cacher. J'ai cherché mon point de vue, mon cadrage, 2 photos.... "Bon, ça y'est...?" Devant leur impatience, j'ai pas voulu pousser... pourtant pas très satisfaite.
Mais je vous fais attendre, vous les aurez demain.
Nous sommes remontées dans notre wagon pour un retour sur le Vieux Port. Encore quelques photos, recherche d'un hôtel.
Mon mari nous y a rejoint vers 20h30 et après une bonne douche nous sommes allés dîner, toujours sur le vieux port.
L'ambiance qui y règne, de jour comme de nuit me plaît.
Dimanche midi nous avons pris la navette pour nous rendre sur les ïles du Frioul au large de Marseille. Un peu décue... bien trop aride, constructions modernes. Je croyais ca comme un petit port de pêche. Mais tant pis, c'était quand même bon, un petit goût de vacances en famille, juste pour une journée avec glaces, photos, pieds dans l'eau, déjeuner à l'ombre.... et retour sur la mer qui s'était levée.
19h, l'heure de rentrer à la maison. J'ai fait le guide, indiquant la route à travers le quartier que je connaissais le mieux.... La corniche, le David (mis à mal à chaque bizutage), rond point du Prado, le stade Vélodrome, Bd Michelet, l'Immeuble de Le Corbusier, l'auto-pont (tien? Il a disparu!)... allez, on fait un petit tour par Luminy, le Campus, juste quelques minutes que je montre à Nana où sa maman à passé les 2 plus excellentes années (avant sa rencontre avec papa, bien sûre!). Arrivée devant les grilles fermées des beaux arts... une foule de souvenirs qui remontent, une boule au ventre. C'est loin et c'était hier....
Le départ pour les balades dans les calanques, puis traversée de la cité U.


Bâtiment des garçons

D'abord les bâtiments des garçons, sur 3, deux sont encore debouts, et ont été refaits entièrement... joli! Le troisième semble un casier vide percé de par en par... Bâtiment B, le noeud se serre un peu plus.... tout remonte... on part vers les bâtiments des filles... eux aussi ont été restauré, mais pas tous. je vois mon bâtiment, premier étage, chambre 158 il me semble... le reste des souvenirs en flot continu......j'ai 19 ans et je suis insouciante, une panda, la peur de rien, l'envie de profiter, de m'amuser.. et c'est ce que je ferai! Forcément, virée après deux ans des Beaux Arts.. rien foutu! Mais alors, 2 années inoubliables.


Bâtiment des filles

En quittant le campus, j'étais heureuse d'avoir montré toute cette partie de ma vie à ma fille.... je ne lui ai pas tout raconté.. elle ne pouvait pas tout entendre... et mon mari non plus.... mais c'était bon quand même de faire remonter tout ça quelques instants....
Voilà pourquoi Marseille restera à jamais une ville importante pour moi....
Ceci aussi pour répondre à une question posée par Claudio.
Question du Dimanche

Mes photos sont pourries, elles sont justes pour illustrer....

vendredi 21 août 2009

HAVRE DE PAIX POUR VAGUE À L'ÂME


J'ai beau dire que cet espace est en vacances cette quinzaine, j'ai un peu de mal à m'en passer. il faut que je passe régulièrement, l'impression d'un havre de paix, ce dont j'ai le plus besoin en ce moment. J'ai l'impression de m'y réfugier comme si j'entrais dans une église, y trouver un côté apaisant et en même temps m'évader de la réalité si lourde à supporter en ce moment. Retrouver des gens à qui je me suis attachée (virtuellement) car je suis une sensible. Bah, rien de grave, rien d'irréversible (pour répondre à MCbarbara), juste tous les projets qui tombent à l'eau, les uns après les autres, comme un acharnement du destin, des dominos qui s'affalent.... Et c'est sûrement pas ce dont j'avais besoin pour ces vacances tant attendues.
Sans compter cette chaleur écrasante qui n'arrange rien, qui fait que nos mouvement sont ralentis un peu comme si nos membres pesaient 100 kg de plus.
Cette impression d'étouffer...
Il m'arrive même de penser que je serais mieux au boulot en ce moment, c'est pour dire!
Et encore, si je pouvais partir courir, mais non, hier, pour couronner le tout, j'ai tapé un orteil. Immédiatement, il s'est mis à gonfler, il est violet et très douloureux. Je boite comme une pauvre malheureuse, alors même pas la peine de songer à enfiler une paire de baskets! Des tongues, tout au plus!
J'en suis à me demander si quelqu'un n'a pas fait récemment l'acquisition d'une poupée vaudou à mon effigie..... S'il vous plaît retirez en les aiguilles, c'est assez!
Du coup, je vous propose cette photo que je trouve tellement apaisante. mieux qu'un trou de souris, c'est ici que j'aimerais être en ce moment, loin de tous, de tout.... pas de communication, juste la lumière rassurante du phare pour l'immensité de la nuit, écrire, lire et regarder le temps défiler.
C'est une minuscule île parmi tant d'autres dans l'archipel Croate. Nous l'avons croisé en quittant Dubrovnik. Ce jour là, en quittant le port vers 17h30, je suis restée près d'une heure appuyée contre le balcon du pont 12 à regarder défiler toutes ces roches éparpillés dans la mer. L'appareil autour du cou, le vent tiède dans les cheveux, le goût du sel sur les lèvres, un sentiment de bien être enivrant, l'esprit libre de rêver.....
Que ces moments sont déjà loin! Même pas une semaine!
En regardant la photo, je lui ai trouvé un petit air de Mont Saint Michel.
Qui sait, d'ici le 31 août, il se pourrait bien que je revienne vous livrer mes états d'âme, une photo.
Passez me rendre visite, ça me fera plaisir...
A bientôt

Barbara

lundi 17 août 2009

DE PASSAGE


Bonjour à vous tous!
Je suis rentrée de ma semaine de vacances.... oui MA semaine de vacances... mon unique semaine sans doute.....
Il me reste juste deux semaines de congés... mais voyez vous, pour moi, vacances et congés sont deux choses différentes.
Les vacances : on s'aère la tête, on bouge son corps, on se dépayse, on voyage, on découvre... les congés, on se lève un peu plus tard, on a moins d'obligations au niveau des horaires, on profite aussi du temps qui s'écoule paisiblement en compagnie des amis, des gens que l'on aime.
Mon projet de vacances sur la troisième semaine s'est évanouie lorsque tranquillement nous voguions entre Adriatique et Méditerranée. Un événement assez grave s'est déroulé ici (mais ça aurait pu être bien plus grave) nous forçant à annuler nos projets. Nous allons être obligés de rester chez nous, mon mari ne pouvant pas quitter son bureau.
Grande déception chez nous 3... Nous avions pourtant besoin de cette semaine en famille. Mais c'est comme ça.
J'aurais donc plus de temps à consacrer à ma maison, mais pour autant, je ne tiendrai pas le blog durant ces 2 semaines. Je viendrai de temps en temps voir vos messages, répondre à des commentaires et vous visiter. Ma priorité étant de trouver de quoi occuper ma fille tout ce temps.... et c'est pas gagné!
Au fait, je ne vous prépare toute une sélection de photos, mais je dois faire le tri car 1310 photos en 1 semaine, ça fait beaucoup de déchets et au final à mon goût une poignée de sympas.... et aucune de fabuleuses... c'est la règle du jeu! Mais je vous les soumettrai. Vous me donnerai vos avis.
e m'en vais de ce pas voir si l'AMOUR vous a inspiré!
Le défi fait une pose ces deux semaine! On se retrouvera les mardi 1er septembre!
A vous tous, bonnes vacances, bonne continuation....

vendredi 14 août 2009

Dunes de sable


La semaine se termine ainsi.
A l'heure où vous verrez cette photo, je serai en mer, entre Istanbul et Dubrovnik.
Toute la semaine a été planifiée à l'avance pour vous proposer des photos.
Vous pouvez continuer à me laisser des messages et je les lirais à mon retour, j'adore vous lire!
Mon vrai retour sera pour le lundi 31 août. D'ici là, qui sait, de furtifs passages par chez vous, ou par ici, mais rien de programmé!
Juste du repos pour moi, s'aérer la tête loin de tout ça! Ou la mer, ou la montagne... c'est la météo qui décidera pour nous.. mais loin du net, ça c'est certain pour la dernière semaine!
En attendant, portez vous bien et revenez moi en forme à la rentrée!
BONNES VACANCES À TOUS!!!!!!!!!

mardi 11 août 2009

Au petit Matin


L'entrée du port de Beaulieu, au petit matin....

QUEL SUJET CETTE SEMAINE ?

Etant en vacances, je ne peux pas animer ce défi, je ne peux pas y participer, du coup, je m'offre le luxe de vous proposer un sujet :
AMOUR

je suis d'ailleurs super étonnée que personne ne l'ai proposé avant!

Hâte de voir ce que cela va donner!

Bon défi à tous!


Barbara

lundi 10 août 2009

Terre et mer

Défifoto

Je ne suis pas là, mais je ne suis jamais loin!
Allez y, participez à ce défi, j'en prendrai connaissance dès mon retour de croisière.
Amusez-vous bien!

Barbara

vendredi 7 août 2009

La princesse des Dunes


Bon, elle n'a rien d'une princesse des Contes de Fées, j'en conviens, mais c'est la maman de mon amie Poly, celle qui vit en Camargue. Elle sont anglaises. Mais qu'elle belle reconversion de cette anglaise là en Provence... petite maison cosy dans un joli petit village, un goût sûre pour la déco, même à cet âge. Rien de kitsh et de vieillot, mais plutôt un savant mélange du style anglais et campagnard parfaitement adapté aux lieux, à cette maison de pierre au jardin intérieur miniature... magnifique
Une cuisinière hors pair, ce qui ne gâche rien... et puis cette gueule extraordinaire avec ses deux immenses yeux bleus qui illuminent son visage quand elle sourie de toutes ses grandes dents!
Sur la plage, point de complexe dans son maillot 1 pièce et sa capeline, digne assise droite dans sa chaise de camping un peu basse... vraiment, Maguie est un personnage.

mercredi 5 août 2009

Au petit Matin


Encore une piochée parmi mes photos fétiches, celles prises au petit matin, au réveil en bateau dans la Rade de Villefranche.
Les hôtesses s'activent quand les propriétaire dorment encore.

lundi 3 août 2009

Sérénité...


Voilà pour moi une des images de la sérénité.
Je plante le décors.
Mercredi soir, nous dévions sortir en mer pour un pique nique avec un couple de cousins et ma belle soeur.
Un autre couple devait nous rejoindre avec un plus gros bateau que le notre.. pas difficile!
En guise de pique nique, j'avais préparé des paupiettes! Marre des melon-jambon, pain fromage et autre plat d'été sans imagination.
Après une bonne baignade de 20h à 21h, alors que l'eau se calme et que les lumières s'adoucissent, nous nous sommes mis à table... dîner entre amis, toujours agréable, le rosé aidant, bien frais, la soirée s'est éternisée jusqu'au feu d'artifice privé certainement tiré d'une villa derrière le cap. Belle surprise en tous les cas! Quelqu'un a soudain lancé "et si on dormait ici".
Il n'en fallait pas plus. Le "oui" l'a emporté à plus de la majorité! Un impératif tout de même être de retour au port pour 7h le matin.
Certains on gagné les cabines, d'autres incapables de dormir à cause de la chaleur, on fini la nuit sur le pont, à se battre avec les moustiques, car les Fossettes de Saint Jean en s'ont infestées! Ce sont d'ailleurs eux qui a 6h du mat, on sonné le clairon dans nos oreilles! 5 mn plus tard tout le monde était à l'eau. Eau fraîche et revigorante, parfaite pour un réveil de bonne humeur.
Café rapide et hop, tout le monde en route pour retourner dans la vraie vie! Sur le chemin, j'y ai croisé la sérénité....
Ce pêcheur aux petites heures qui profitait du calme, de la quiétude qu'offre le petit matin, sa douceur, sa lumière, ses belles couleurs et ce genre de cadeau qui vous égaye un début de journée....
Merci à ce pêcheur.
Je dédie ce défi à Anne-Ma qui nous a soufflé le sujet du défi. En mal de sérénité, cette photo est pour elle et pour tous ceux à qui un peu de sérénité est la bienvenue!
Vous trouverez le reste des participants dans la colonne de droite.
Je suis en mode éco. La semaine s'annonce chargée avant vendredi, les VACANCES!
Belles journée à tous, participants comme visiteurs!