vendredi 30 avril 2010

CHANTIER






Je suis passée au dessus de mon quartier de petite fille. Le quartier de la Barmassa. Ma grand mère y habitait et c'est elle qui m'a gardé, enfant. Des merveilleux souvenirs. Et puis, dans ce même appartement, j'y suis venue habiter plus tard, avec mon mari. Cet endroit qui a vu naître ma fille. C'est en 2000 que nous avons déménagé pour Beaulieu.
Ce quartier est voué à disparaître.
A cet endroit, il y avait un vieil hôtel, grand bâtiment soit disant protégé par les bâtiments de France. Qui soit disant ne devait pas être détruits mais ici, plus que nulle part le M2 est hors de prix et l'appât du gain a été plus fort que de simples considérations historiques, artistiques, architecturales.
Lorsque nous avons quitté cet appartement qui appartenait à mes parents, c'est la mairie qui a racheté. Le quartier tout entier est voué à disparaître.
Les bulldozers sont arrivés et tout rasé, un trou s'est creusé et c'est resté ainsi des années.
Le quartier pittoresque était devenu chantier en sommeil.
Et puis ils ont commencé les travaux l'année dernière. Des logements sociaux devraient voir le jour, avec parking (bête noire de la ville) et bien d'autres projets certainement.
Bref!
En passant, je surplombais cet trou immense. Grues, ferraille, béton, câbles..... ça bouge,, ça cri, ça fait du bruit. Fascinant à regarder.
Quelques clichés plus tard je repartais.

jeudi 29 avril 2010

VIllefranche


Après le cimetière, j'ai repris la route vers Beaulieu. Le ciel bleu, le soleil déjà bien chaud, un avant goût d'été, quelques photos. le bonheur quoi!

mercredi 28 avril 2010

CIMETIERE


En ce moment, je ne peux pas courir, et pourtant, les jambes me démangent et n'attendent que ça.
Alors je marche. Lorsque j'ai des choses à faire dans les villes aux alentours, j'y vais à pied, comme aller chez le medecin, ou récupérer ma voiture chez le garagiste. J'ai toujours mon appareil en bandoulière. Parfois il sert, parfois non, mais il ne faudrait surtout pas qu'il me manque.
En revenant de Villefranche, je suis passée saluer mes grands parents, mon oncle et le reste de ma famille enterré dans ce cimetière. Je n'ai pas pu m'empêcher de sortir mon appareil. Qui a dit que les cimetières étaient tristes? Calmes oui mais pas tristes du tout.En quittant le caveau familiale j'ai traversé cet endroit, tout ce qu'il y a de plus vivant! Regardez ces herbes folles, ces fleurs sauvages, les insectes qui grouillent dans cette jungle d'herbes hautes.... Si ce n'étaient les croix, on se serait cru dans un jardin.

lundi 26 avril 2010

Cherche repreneur pour Defifoto


Fallait s'en douter! ça me reprend, mais cette fois ci c'est définitif.

qui veut reprendre le defifoto?

je sais bien qu'il trouvera chez l'un de vous un géniteur ou génitrice plus stable que moi.
j'ai été heureuse de mener cette aventure qui a nous a montré de si belles images chez les uns et les autres, mais la, je ne me sens plus l'envie de tenir ce rôle de meneuse (a vrai dire, dans ma vie malgré mon enthousiasme je n'en n'ai jamais été une). ce fut une belle expérience qui m'a surprise. avoir tant de personne derrière moi... c'était la première fois.
je veux être honnête avec vous. ou je fais les choses bien ou je ne le fais pas...
et la, ce serait du gâchis de continuer.... le defifoto a encore de beaux jours devant lui, il peut vivre sans moi, Grace a vous.

ne m'en voulez pas..,
j'ai été heureuse d'être parmi vous. mais qui dit que je ne participerai pas de temps en temps? mais plus systématiquement.

bisous a tous et toutes.
je reste sur la toile, garde mon blog ouvert.
vous pourrez venir me visiter quand vous en aurez l'envie.
on se croisera sinon peut être chez vous

vendredi 23 avril 2010

VERTIGE


Et nous arrivâmes donc au décollage!

Magique, encore une fois....
Nous sommes arrivés tandis que le dernier parapente venait de prendre son envol. Loupé! Moi qui voulais faire des photos. Quelques unes mais rien de concluant!
Nous nosu sommes donc allongés sur cette moquette verte, au soleil.
le spectacle est arrivé d'une autre façon. Quelques photos, presque insolites, vertigineuses.

me reste à vosu souhaiter un bon week end.

A ceux du sud, si l'envie vous prends de venir vous perdre demain à Beaulieu autour de 15H20, il y a l'arrivée du Tour Optic 2000. De vielles voitures. Des photos à coup sure si le soleil est de la partie.

Si vous y venez, faites moi signe!

jeudi 22 avril 2010

PANORAMA


Avant de quitter le Fort de la Revère, quelques photos du panorama époustouflant

mercredi 21 avril 2010

FORT DE LA REVÈRE


Dimanche il ne fallait pas se fier au beau soleil qui régnait en bas. Lorsque nous avons pris de l'altitude et sommes montés nous promener au Fort de la Revère il faisait nettement moins chaud.. Un bon 12 degrés un peu limite pour un mois d'avril. Faut dire qu'il y avait du vent, que les nuages galopaient tout là haut. Mais les lumières étaient superbes. Quelques photos et nous sommes ensuite partis vers le Mont Gros pour aller voir les parapentes décoller....

lundi 19 avril 2010

POESIE EN IMAGE


Je demande votre aide, vous qui avez l'oeil....
J'aime cette photo et je ne saurais pas dire pourquoi. Je lui trouve une telle poésie... allez savoir!
Cependant, un petit quelque chose me chagrine... je sais qu'un détail ne va pas dans cette photo, sans doute le cadrage mais je n'arrive pas à lui trouver un cadrage correct. Du coup, je vous la livre brut. Sauriez vous me conseiller?


C'est Louis Paul qui a certainement trouvé la solution...
Voilà ces propositions matinales.. je savais que je pouvais compter sur lui!






Ma préférée? Sans hésiter, le noir et blanc. Ca me fait mal de voir ces arbres décapités!
En plus, la noir est blanc a été retaillée à peut près comme j'avais tenté de le faire, en la passant aussi en noir et blanc...
J'avais laissé un peu plus de bâtiment et pas coupé les cimes. J'aime cette proposition.

lundi 12 avril 2010

PAGE BLANCHE











Qui a dit page blanche?
Le sujet me va parfaitement, vu le week end d'il y a 15 jours!
Un week end de pâques à la montagne, avec de la neige comme en plein hiver, un paysage somptueux.
Un petit vin chaud en fin d'après midi au village et la re-descente vers le chalet.
Le brouillard est dense, épais, opaque et pourtant, c'est le soleil de cette fin d'après midi qui essaye de percer.
Merveilleux, l'appareil dans le coffre... je pressens une lumière divine.
J'arrête la voiture et sens l'excitation monter. Je sais. Je sais que ce à quoi nous allons assister va être magique, grandiose, et qu'on est là, au bon moment, qu'il ne va pas falloir louper une miette car ça va aller très vite.
Je ne me trompe pas, je shoot, je déclenche à tour de bras, m'essayant tout juste sur plusieurs réglages et j'assiste, nous assistons à ce lever de rideau....
En quelques secondes, le brouillard va laisser peu à peu la place à un soleil irradiant, coeur, yeux, ciel, objectif.

Le brouillard entièrement dissipé, nous reprenons la route heureux d'avoir été les privilégiés de ces instants si magiques où la lumière fait basculer l'image de l'obscure au fantastique.

mercredi 7 avril 2010

Petite pause


Chers amis, habitués et autres vagabonds du net, je m'absente quelques jours (je pense).
Je ne sais pas quand je serai de nouveau opérationnelle.
Peut être dès ce week end, peut être la semaine prochaine.

Prenez soin de vous.
Je vous embrasse.

Cette image pleine d'optimisme, de verve, de printemps, de couleurs, de lumière.

CONTRASTES





La côte d'azur est une contraste à elle seule, à bien des égards.
Il en est un que j'aime particulièrement, c'est celui ci.
Voyez plutôt. L'une prise ce dimanche, l'autre ce lundi.

Dimanche m'a révélé une lumière extraordinaire après cette grosse chute de neige à une époque où on ne l'attendait pas.
J'ai vu le brouillard ce lever en quelques minutes, un spectacle à vous coupe le souffle. J'avais mon appareil...

Lundi, ce fut promenade après l'imposant repas chez mes parents, autour du Cap Ferrat. Mais le soleil y était tellement doux, et la digestion n'aidant pas à l'affaire, que nous avons fini par nous poser sur des rochers, juste contempler la mer et faire une petite sieste.

Le jours se suivent et ne se ressemblent pas.

lundi 5 avril 2010

LA CÔTE


C'était jeudi 1er avril...
C'était beau....