lundi 29 novembre 2010

RETOUR À LONDRES











Après 50 mnde train, nous voilà de retour à Londres où le temps est bien resté gris en notre absence. Nous mageons dan un pub et le programme de l'après midi sera shopping. Nous avons promis un shirt d'une certaine marque à notre fille. Truc très en vogue. Ne sachant pas où se trouve le magasin, je fini par appeler mon frère qui me l'indique vaguement, nous tournons plus de deux heures dans le bas d'Oxford Street. C'est un vendredi après midi, pont de 11 novembre, beaucoup de français. Et c'es finalement un compatriote qui nous donnera la réponse. Nous comprenons pourquoi même après deux passages devant, nous ne l'avions pas vu. Il s'agit d'une villa, avec une queue de visiteurs qui fait tout le trottoir. Les véhicules râlent car nous sommes à présent à encombrer la route. Une musique Techno s'en échappe. A se demander si on va attendre et puis on a perdu déjà 2 à chercher et nous sommes curieux de découvrir ce qui peut vraiment attirer autant de monde, voir le concept car c'est certain, il doit forcément y en avoir un derrière tout ça. Effectivement : un bel Apollon de 25 ans, torse nu pose dans l'entrée avec des filles qui se font prendre en photo en si charmante compagnie. Nous entrons, la musique est infernale. Comment peut on travailler ici!
Des piles de fringues bien arrangées par couleurs, par styles, des vendeurs, vendeuses plus beaux les uns que les autres sont à votre service mais débordés, sur des balcons, des filles danses. Hallucinant. Les prix aussi au passage sans parler de la file d'attente aux caisses. Nous avons vu, et ça suffira. Un tour aux étages, il fait bon au moins ici, tellement bon que l'objectif est couvert de buée avec le chaud froid. Les photos seront étonnantes, celles que l'on m'interdi de prendre d'ailleurs.
Nous sortons et partons faire notre vrai shopping sur Oxford street ou la nuit est tombée.
Obligé d'acheter un autre sac de voyage. Un tour au pub vers 20h00, puis restaurant italien. Et c'est exténué que nous rejoignons notre vilaine chambre d'hôtel au 4ème sans ascenseur, avec nos lit superposés, notre chambre d'armée.

Aucun commentaire: