samedi 12 mars 2011

MON STAGE PHOTO










Un peu en retard sur mon programme de blog, je reviens ce matin pour vous parler du stage photo que j'ai fait il y a 15 jours.
Il se disait pour débutants, j'y ai cependant appris des choses, conforté des acquis et passé une journée intéressante.

Bruno, notre prof pour la journée est un passionné, reporteur, il nous a parlé de son métier pour illustrer certains de ses conseils. Un plaisir de l'écouter parler d'un métier qui ne m'aurait pas déplu, moi qui aime les scènes de rue, photographier les gens.

Très pédagogue, il a sans cesse utilisé des métaphores, à la portée du plus novice, une façon d'aborder les choses qui me convient totalement, moi qui fonctionne un peu de la même façon.

Il faisait un temps magnifique ce jour là et après les présentations sur le point de rendez vous, nous étions une petite dizaine, nous nous sommes réunis autour d'un café dans un bar, place du Palais de Justice, dans le vieux Nice. Plus d'une heure d'explications sur le déroulement du stage, sur les notions essentielles, les différentes fonctions et possibilités de notre reflex numérique.
La première notion abordée a été la vitesse d'obturation.
Les fontaines de la place Masséna ont été notre terrain d'entraînement. Sur-exposition, sous exposition, le flot des fontaines figé ....
L'ouverture fut notre second exercice. Entre f/2,8 et f/22, les flous selon les plans sélectionnés, la profondeur de champs.

L'heure du déjeuner fut l'occasion de parler des filtres, et autre effets possibles.
La prise de vue en mode raw, et tout son intérêt. Avec, évidement, la balance des blancs.

L'exercice suivant fut le contre jour : créer un faux contre jour par la mesure. Les zones claires, les zones d'ombre, mesure spot, pondérée centrale ou matricielle.

Nous avons aussi appris le mode manuel, hyper intéressant, la règle "f16". Je ne dis pas que les photos prises sur ce mode soient réussies, mais le trio ouverture-vitesse-iso m'a semblé bien plus clair et c'est la pratique qui me fera avancer.

Forts de tout cet enseignement, nous avons terminé le stage dans l'église du Gésù.
L'ensemble de ces notions a été mis en pratique en lumière très basse, éclairages à la bougie.. On monte les iso, on ralentie la vitesse, on ne bouge pas et l'on ouvre un peu plus le diaphragme, on mesure correctement la lumière....
A la fin, j'avais la tête pleine, devenue hermétique. Il était temps que ça s'arrête.
L'impression de tout avoir oublié, mais avec le recul, je m'aperçois que l'essentiel est resté. Peut être par ce que je ne suis pas totalement débutante, que ces notions abordées faisaient quand même écho chez moi à mes connaissance de base. Mais c'est dans la pratique que l'on acquiert réellement, surtout si en même temps quelqu'un vous explique les pourquoi du comment.
Une des participantes était réellement débutante et je l'ai senti perdue.

Ce que j'ai appris, mais que je savais déjà, c'est que la photo c'est avant tout un oeil, une sensibilité, un regard. Que la technique vient en second plan.

Pour l'oeil, je pense l'avoir, la sensibilité.. je n'en parle même pas, quant à la technique, ma foi, j'en sais un peu plus maintenant, même si j'ai l'impression qu'il me reste tant à apprendre....
Ma passion se contentera peut être de tout ça et j'espère pouvoir continuer à vous présenter de belles images, et progresser.



Aucun commentaire: