lundi 2 décembre 2013

INDIA JOUR 1

Réveil à 8h30, un peu dans la gaz, on n'a pas beaucoup dormi à vrai dire. Tant mieux, on aura en fin d'après midi un trajet de 6h en train. Tout le temps de dormir, sauf qu'il va falloir tenir jusqu'à là.
Dans la rue ça klaxonne et puis aussi, il y a un cheval qui henni! M'a bien semblé l'entendre cette nuit. Jo me le confirme. Il est juste sous notre fenêtre.
Allez, au petit dej, on n'a qu'à traverser la rue pour arriver au Jyoti Mahal et monter sur la terrasse.
Il y a du monde, de grandes tables. Il fait tout juste bon, j'ai même un peu frais. La fatigue sans doute. Mais les gens portent des sweets…. je crois qu'il va falloir se couvrir un peu plus.
C'est toujours couvert, brumeux, cette lumière un peu jaunâtre, cet air chargé de poussière.


Le service est extrêmement lent, ils ont l'air débordés. Il est presque 10h, je n'ai eu que mon thé et Jo même pas son café. On ne peut pas attendre. Nous réglons et retournons  notre chambre nous préparer car nous avons rendez vous dans 15 mn.
Je parts en éclaireur et suis au rendez vous à 10h30… Béatrice est en retard. Elle n'arrivera qu'à 11h. Jo aura eu le temps de me rejoindre, de parler avec 2 français qui eux aussi ont rendez vous dans le hall. Il viennent pour faire du business, des fringues.

A son arrivée, Béatrice râle auprès de la direction. On va gagner 1000 Rps sur notre hôtel. Les 2 hôtels n'étaient pas au même prix du tout.



Allez, direction Main bazar car il nous faut absolument déjeuner. Je crève de faim.
Béatrice nous emmène dans un petit restau-bar ou je prends des crêpes choco-bananes. Miam!
Nous discutons beaucoup avec elle. Elle répond à toutes nos questions et dieu sait qu'il y en a beaucoup.
Nous avons besoin de changer de l'argent. Elle nous emmène chez un monnaie changer qu'elle connaît et où nous obtenons un change correct. Pour info, 100 Rps équivaut à peut près à 1,20 €. Ce sera important pour la suite du récit.
L'argent en poche, le ventre rempli, nous partons à la gare pour prendre nos billets manquants.

Et là, patience car nous prenons un ticket, comme à la sécu mais il y a plus de 100 personnes avant nous et très peu de guichets. 2 heures d'attente pour obtenir nos billets pour le Shiva Ganga en, 2AC Sleepers.


Pas le droit de fumer dans la gare ni devant la gare. Jo fait des km pour pouvoir s'en griller une. Et les photos y sont interdites. Ah, ça je ne savais pas, trop tard!

Il est 2h45 quand nous en sortons. Retour au même restaurant. je prends un navratan Korma avec un cheese naan. Ah, ce qu'ils m'ont manqué les Cheese Naan…. Mais je vais vite saturer!

J'avais oublié tout ce bruit et cette pollution.


Tandis que nous mangeons, un cri. Juste le temps de lever la tête et nous assistons à la collision d'un tuktuk et d'un scooter chargé de 3 ou 4 personnes. Je suis impressionnée de voir la femme éjectée, le cri des enfants. La tête de la femme heurte le sol, et je la vois inconsciente, pourtant c'est sans ménagement qu'en moins de 5 mn, elle sera ramassée, chargée dans le tuktuk avec les bambins qui crient et emmenée à l'hopital, le scooter évacué…. C'est impressionnant et ça me secoue.

Nous prenons un tuktuk, allons récupérer nos valises à l'hôtel, puis direction la gare où le train attend déjà plate forme 1.

Nous allons avoir 6h de trajet. Le soleil n'a pas réussi à percer…  Nous traversons des villages qui ressemblent plus à des camps de roms, en bord de voie de chemin de fer. Le soleil se couche. Par endroit, les façades sont décorées de guirlandes lumineuses. le 3 c'était Diwali, la fête des lumières, un peu l'équivalent de notre Noël.

Je prends ces photos du train, derrière la vitre sale, tandis que nosu roulons.












Le train est relativement propre, nous avons de la place pour nous asseoir. Il s'agit d'une sorte de TGV dans lequel nous pouvons même charger nos téléphones! . Dans notre wagon nous sommes les seuls occidentaux. On nous regarde toujours un peu comme des bêtes curieuses…

Commence alors le défilé des repas. Quasi toutes les heures un encas. D'abord un espèce de samoussa accompagné d'un dessert, comme des filaments sucrés qui vous avalent toute votre salive, avec des bouts d'amandes. Puis le thé. Puis des espèces de chips, ce sont des vermicelles craquantes. Puis une soupe avec des gressins et du beurre. Puis des Dals (lentilles), du riz, de la viande en sauce pour moi et du paneer pour jo (cubes de fromage). Il y a aussi un espèce de fromage blanc que l'on mélange avec tout ça tout et horriblement épicé et l'on a la bouche en feu. On fin par de la glace à la vanille. Ah oui, à notre arrivée dans le train, on nous avait distribué des bouteilles d'eau et demandé un extra de 45 rps par personne. Peut être pour les repas d'ailleurs… Nous n'avons jamais su à quoi correspondaient ces extras que nous avons payé dans chaque train.

Nous essayons de dormir et même si les sièges sont spacieux, nous avons du mal à trouver notre position. De toutes façons, dès que nous arrivons enfin à nous installer, un nouveau plateau repas arrive.
Je lis, Jo joue sur l'Ipad.
Au fil des gares le wagon se vide. Beaucoup de passagers possèdent un smart phone, ou une tablette. Ca, nous ne l'avions pas vu il y a 4 ans.
Il est 21h30, les gamins courent dans l'allée. Le train s'arrête en rase campagne. Fausse alerte, il redémarre. On n'en fini plus d'arriver. J'en ai marre! Nous arrivons avec presque 1 heure de retard. Il est 23h passé.

Nous descendons enfin de notre wagon. Notre chauffeur nous attend. C'est un Sikh. Il a une belle barbe et un turban bleu marine. Il ne semble pas très souriant. Il s'empare de de ma valise et nous ouvre le chemin. Sur le quai, à même le sol, des dizaines de personnes, de touts âges dorment. De l'enfant au vieillard emmitouflés dans des couvertures car il ne fait pas chaud du tout. C'est impressionnant. Ici, la même température qu'à Delhi.

Direction notre hôtel. Il y a toujours du monde dans les rues et de la circulation.
Notre hôtel est un peu excentré, ça nous permettra d'être un peu au calme. Il semble très beau, mais il fait nuit et on ne peut pas trop s'en rendre compte. L'intérieur est décoré à l'anglaise, avec de vieux portraits, de vieux meubles, des tapis…



Notre chambre est à l'étage. Il faut sortir dan une petite cour et monter 2 étages.
Elle est relativement grande, donnant sur une terrasse. Joliment décorée, une tarente sur un rideau. La salle de bain ne sent pas très bon. Nous commandons à boire, Jo une bière et moi, un jus de mangue, mais nous ne faisons pas de vieux os. Demain matin, quand le réveil sonnera à 8h00 on rêvera de pouvoir dormir un peu plus…



Aucun commentaire: