vendredi 21 août 2009

HAVRE DE PAIX POUR VAGUE À L'ÂME


J'ai beau dire que cet espace est en vacances cette quinzaine, j'ai un peu de mal à m'en passer. il faut que je passe régulièrement, l'impression d'un havre de paix, ce dont j'ai le plus besoin en ce moment. J'ai l'impression de m'y réfugier comme si j'entrais dans une église, y trouver un côté apaisant et en même temps m'évader de la réalité si lourde à supporter en ce moment. Retrouver des gens à qui je me suis attachée (virtuellement) car je suis une sensible. Bah, rien de grave, rien d'irréversible (pour répondre à MCbarbara), juste tous les projets qui tombent à l'eau, les uns après les autres, comme un acharnement du destin, des dominos qui s'affalent.... Et c'est sûrement pas ce dont j'avais besoin pour ces vacances tant attendues.
Sans compter cette chaleur écrasante qui n'arrange rien, qui fait que nos mouvement sont ralentis un peu comme si nos membres pesaient 100 kg de plus.
Cette impression d'étouffer...
Il m'arrive même de penser que je serais mieux au boulot en ce moment, c'est pour dire!
Et encore, si je pouvais partir courir, mais non, hier, pour couronner le tout, j'ai tapé un orteil. Immédiatement, il s'est mis à gonfler, il est violet et très douloureux. Je boite comme une pauvre malheureuse, alors même pas la peine de songer à enfiler une paire de baskets! Des tongues, tout au plus!
J'en suis à me demander si quelqu'un n'a pas fait récemment l'acquisition d'une poupée vaudou à mon effigie..... S'il vous plaît retirez en les aiguilles, c'est assez!
Du coup, je vous propose cette photo que je trouve tellement apaisante. mieux qu'un trou de souris, c'est ici que j'aimerais être en ce moment, loin de tous, de tout.... pas de communication, juste la lumière rassurante du phare pour l'immensité de la nuit, écrire, lire et regarder le temps défiler.
C'est une minuscule île parmi tant d'autres dans l'archipel Croate. Nous l'avons croisé en quittant Dubrovnik. Ce jour là, en quittant le port vers 17h30, je suis restée près d'une heure appuyée contre le balcon du pont 12 à regarder défiler toutes ces roches éparpillés dans la mer. L'appareil autour du cou, le vent tiède dans les cheveux, le goût du sel sur les lèvres, un sentiment de bien être enivrant, l'esprit libre de rêver.....
Que ces moments sont déjà loin! Même pas une semaine!
En regardant la photo, je lui ai trouvé un petit air de Mont Saint Michel.
Qui sait, d'ici le 31 août, il se pourrait bien que je revienne vous livrer mes états d'âme, une photo.
Passez me rendre visite, ça me fera plaisir...
A bientôt

Barbara

13 commentaires:

Claudio a dit…

Mais nous sommes là, au-dessus... 24 heures sur 24, Barbara.
Laisse les poupées vaudou aux crédules. Ton orteil t'ordonne de te reposer. Si ce ne sont pas des vacances ça reste des congés.
Alors, ta solitude n'en sera pas une, désolés... nous sommes là.

suzanne a dit…

Je te souhaite de profiter de l'éternité des instants faits de petits bonheurs malgré tout... comme celui de re-faire une belle mise page ici. Et il y en a certainement d'autres :-)

LP a dit…

Je t'offre un peu d'eau fraîche, de cette eau au parfum de Provence. Dans les petits moments de déprime (que j'ai appris à voir venir et à "accueillir" faute de pouvoir les laisser "à la porte"), je me dis que cela va passer et que comme le cadeau de l'après orage, c'est en plus du soleil parfois un bel arc en ciel qui apparaît. Et cela se passe souvent comme cela. Bises.

Didier a dit…

Ben en fait, moi, j'ai pas compris un truc.
Tes projets de vacances ont capoté. Ce sont des choses qui arrivent.
Mais pourquoi "t'interdire" l'accès au blog ? Surtout si orteil borgne force à la maison rester ?
Pourquoi aussi ne pas "faire avec" tout ce temps qui s'offre ?

Si trop perso, pas grave que tu me répondes pas :-)

Godnat a dit…

Joli bandeau pour le blog, jolie île aujourd'hui, c'est vrai qu'on y ferait bien l'ermite.

Orteil cassé, je connais bien qui marche souvent pieds nus, accroche le au voisin avec du sparadrap, y'a rien d'autre à faire qu'attendre. (quoique pour les tongs, ça complique les choses !).

Tu vois nous sommes tous là, on se débrouille toujours pour faire un tour, pas de doute, on est tous accros les uns aux autres !

Je t'envoie la fraîcheur revenue du Jura et mon amitié.

barbara a dit…

Tous des gentils... Merci pour votre soutien a mes soucis ridiculement petits je l'avoue, déception, juste, pas plus au final.... On s'en remet facilement surtout avec des compagnons comme vous!
Merci merci!

ani a dit…

tu sais moi aussi ,cet été il doit y avoir une poupée vaudou à mon effigie toute parsemée d'épingles;
je suis peintre,l'été c'est le boulot!
un élastique à la patte,comme je dis,mon atelier chez moi ,toujours ouvert;je suis toujours à la maison,
un marché estival tous les mardi ds le bourg;très agréable mais fatigant à porter et TROIS cerises sur le gateau ...
UN,genou à opérer ,peut être une prothèse,j'ai mal,
DEUX,une chute chez mon frère dans les fondations de sa maison,une nuit,j'ai re-mal,
TROIS,une re-chute en m'habillant,tout bête,mais avec ce genou malade les gestes sont plus difficiles,maintenant c'est le bras dtoit qui est handicapé !j'ai re-re-aml !!!
et je dois peindre pour préparer une expo le 12 sept.
quand j'en ai beaucoup baucoup assez ,je pense à une île ou je vivrais seule;
j'habite au bord de la mer et ds le golfe du Morbihan il y en a des belles;
mais comme toi ,l'ordi et les blogs me reposent;je suis ds ma bulle !
alors bonne fin d'été,
à bientôt,

barbara a dit…

Ben dis donc Ani, c'est ce que l'on peut appeler de la mal-chance! Je te souhaite un bon rétablissement. Maigre consolation: les artistes sont les plus créateurs lorsqu'ils sont pas bien! Je te prédis donc une sublime expo!

A bientôt et merci pour ton passage


Barbara

ibrendan a dit…

Tiens, je ne suis pas la seule à penser que l'on m'a jeté un sort ! Moi, c'est sur les kilos, régime ou pas … Quand ils ont décidé de s'installer, ils s'installent.

Je n'ai pas tout suivi, je passais juste voir le défi de la semaine … Donc si j'ai tout compris, c'est quartier libre ? ou pour paraphraser les drôles "Je fais ça qui me plaît !"

Je sais quoi faire la semaine prochaine, alors je te prête le proverbe qui m'accompagne depuis longtemps : "À quelque chose malheur est bon."

Euh, je découvre le mot de passe, il n'a pas tort … c'est un peu ce que je ressens en ce moment !

Sar@h a dit…

Oups !
Absente cette semaine … C'est le mot de passe d'Aîné qui est mémorisé … Mais alors, on squatte mon ordi ?

Pensées positives

helenablue a dit…

Ma belle,
je t'envoie un souffle de tendresse rafraichissant et réconfortant... parfois ,oui, on a le sentiment que le sort s'acharne, et puis la vie continue avec ses bonnes surprises aussi.
Cette photo est superbe et invite au recueillement et à la méditation...
je t'embrasse fort.
Amitiés.
Hélèna


( comme le dit Claudio, nous sommes là et même si je ne te laisse pas souvent de commentaires je pense par contre souvent à toi...)

meretnature a dit…

Bonjour , j'arrive de chez Godnat et j'ai cliqué sur défifoto , je suis désolée de te trouver un peu mal en point , ne te connaissant pas encore je voudrais te dire de souffler et de te reposer quand on se blesse ainsi bêtement c'est souvent le corps qui dit stop!!, je pourrais être intéressée par ton petit jeu , mais je vais attendre ton retour
bonne journée

Jerry OX a dit…

je t'envoie des ondes positives afin que ton orteil te fasse moins souffrir !!

profites de ce moment de liberté donné pour te ressourcer !!
à bientot Barbara !!