mardi 23 février 2010

N° 4





je ne suis pas une coureuse de concours pour la simple et bonne raison c'est que je ne suis pas une excellente perdante, si vous voyez ce que je veux dire. Faute avouée, est à demi pardonnée, non?

Mi janvier, mes parents m'ont fait part d'un concours photos qui se tenait dans la petite ville de Villefranche. Mon berceau, s'il devait y en avoir un.
J'y ai grandi, y ai vécu mes premières émotions, ma plus belle amitié, mes plus beaux et tristes souvenirs.
Le thème était "Villefranche que j'aime". Ce défi semblait fait pour moi.
J'ai su de suite les 3 photos que j'allais proposer. La première serait celle d'une vue de la ville, prise de la mer au petit matin, la seconde, des filets très colorés sur le port, la troisième, un hommage, une photo clin d'oeil à une amie très chère, partie trop tôt, il y a 17 ans.

Il y eu cette semaine de vote. J'en fis part à mes amis du coin, leur proposant une jolie ballade au coeur de la citadelle et pourquoi pas en profiter pour glisser un bulletin de votre dans l'urne.

Je ne pus y aller que mercredi, d'un saut entre midi et deux alors que mes parents y étaient allés la veille.
"Tu as les numéros 4-5-6" m'annoncèrent-ils. 4, mon chiffre fétiche, née un 4 novembre, tout simplement.
Au fur et à mesure que la semaine passait, j'apprenait que Claudio, Sophie, puis Louis Paul étaient venus me supporter.

Et puis il y eu hier... Un peu contrariée sur le départ : mes parents coincés à Nice n'allaient pas venir. J'ai raccroché, vexée même si "C'est pas grave, de toute façon, y'aura mon homme et notre fille"... J'étais colère et attristée.

Pantalon noir, chemisier blanc, manteau rouge, je suis arrivée dans la salle où les photos étaient accrochées.
J'ai salué le maire. J'étais assez mal à l'aise. Mon téléphone sonna, c'étaient mes parents, ils avaient pu se libérer et étaient en route mais dans les embouteillages. Ils arriveraient sans doute en retard.
J'ai repris des couleurs. Ils me connaissent... Abnégation, ça vous dit quelque chose?

18h45 le maire annonça que les résultats allaient être donnés. Les gens qui se promenaient dans la petite chapelle, autour des panneaux se rapprochèrent. On appela tous les participants. Je laissais mon appareil et mon sac à ma fille et mon mari.
J'avais le sourire figé. Bon sang, ce n'était tout de même pas si important!
On annonça 11 participants pour une trentaine de photos. 177 bulletins de vote.

Il commença par les 2 troisième exequo Il s'agissait d'un chat (photo très sympa, humoristique) et de la rue obscure. Grand classique de Villefranche.

La deuxième était une vue de la ville, prise de la plage à 5h. Je sais que cette photo avait plu à Claudio. A juste raison.

Je regardais le visage de ma fille qui semblait désolée. Elle haussait les épaule en me regardant toute penaude. Mon mari lui avait l'appareil prêt et les yeux brillants. Je suis sure que son coeur battait aussi fort que le mien.
J'ai levé les yeux aux ciel "Delphine, s'il te plaît...."

"Et la première est le numéro............ 4!" J'ai vu ma fille rayonner, elle a sauté de joie, mon homme lui avait les yeux encore plus brillants. J'y ai lui de la joie, de la fierté. J'ai levé les poings au ciel telle une championne sportive "Wouhai!". Tout le monde m'a regardé amusé. Une vraie petite fille a qui on vient d'annoncer qu'elle a gagné à un concours de dessins. Réaction démesurée!
La minute d'après, j'étais tremblante et je fondais en larmes. Le maire m'a remis un livre comme récompense, m'a embrassé et m'a dit "Tu vas pas pleurer, non?" Ben si, je pleurais, de joie.
Il a dit quelques mots puis j'ai demandé la parole pour expliquer ma photo 6 "Il s'agit Messieurs Dames, d'un hommage à une amie très chère qui est partie à l'âge de 20 ans, emportée par une leucémie, il y a 17 ans. Cette photo c'est la photo d'un tableau de villefranche qu'elle avait fait pour l'école. Le Villefranche que j'aime, c'est aussi elle. Lui faire un clin d'oeil était une évidence car elle était villelfranchoise".

Bien évidement mes larmes ne se sont pas taries!
Le maire m'a remercié, nous avons fait ensemble le tour des photos en commentant chacune d'elles. Mes parents sont enfin arrivés. Quand je les ai vu, ils savaient déjà. Mon père semblait ému et ma mère toute pétillante.
"On a renoncé à un super repas que nous avait préparé ma soeur" m'annonça mon père, un brin cynique
"Mais papa, je t'avais dit que c'était pas grave..."
"Je sais", me dit-il avec une petite moue qui lui est particulière mais qui sous entendait "Si nous n'étions pas venus, tu aurais fait la gueule"... Il a levé les yeux aux ciels et a tourné le dos pour aller papoter avec des connaissances. L'un d'entre eux faisait parti du jury de la mairie. Il lui confirma que ma photo avait fait l'unanimité dans ce jury là.

Nous sommes repartis vers 19h30. Tout le monde avait le sourire.
Le numéro 4 était décidément un bon chiffre.

PS : J'envoyais dès mon retour un petit mot pour annoncer la nouvelle. Ce soir là, ils partagèrent ainsi ma joie. C'était extrêmement important pour moi.


PS2 : Et ce matin, je me suis réveillée, un peu moins fière. La question m'a taraudé toute la journée : Et si mes amis n'étaient pas venus voter pour moi, aurais-je eu ce premier prix. La victoire est belle que si on la mérite, que si elle est totalement honnête.
Ce qui m'en vient à penser à tous ceux qui gagnent en trichant, en se doppant, ou par quelque façon malhonnête que ce soit.
Comment peut on avoir la conscience tranquille?
Comment peut on se regarder fièrement dans un miroir en se disant : J'ai gagné par ce que je suis le meilleur.
Mon "coach perso" me dirait : ai confiance en toi. Tu as ce qu'il faut au fond de toi pour réussir. Ne doute pas de toi...

Si vous voulez que nous ouvrions le débat sur ce sujet, j'aimerais bien savoir ce que vous pensez de tout ça. Honnêteté/ Malhonnêteté dans une victoire.

20 commentaires:

LP a dit…

Je sens que je vais pousser mon coup de gueule moi:
Arrête tes c....avec le dernier paragraphe (PS2), même tu peux l'enlever!
Tu as gagné parce que ta photos était la meilleure, je te l'ai déjà écrit. Tu ne crois quand même pas que j'aurais "copiné" sur un mauvais cliché. Pas mon genre et puis dis toi que les autres concurrents avaient aussi des amis non?
Tout le reste de ta Note est super, je préfère donc oublier ces dernières phrases. Tu voulais des avis, en voilà un. Bises.

PS:Monsieur le Maire est toujpours aussi sympa? Je garde de lui de très bons souvenirs, c'était sous le chapiteau blanc, au fond à droite.

Françoise a dit…

Barbara... - et je suis de l'avis de Louis-Paul -, mais arrête donc de douter de toi, et de te poser des questions ! Si ta photo a été choisie, c'est qu'elle le méritait, c'est que tu le méritais, c'est tout ! Accepte-le ! Tu as gagné ! Rha la la !... sourire
Je te fais de très gros bisous, ma belle gagnante :-)

Godnat a dit…

Ta photo est magnifique, elle m'a accrochée tout de suite, et comme dit LP, eux aussi avaient sans doute des amis ou/et de la famille et peut-être plus que 3 !
Mais le débat, je peux en parler en long, en large et en travers, avec la compétition, je connais le goût de la victoire, méritée et non méritée (faute de concurrence, problème de matériel de l'adversaire, etc...) et ça énervait bien mon mari quand j'estimais ne pas avoir gagné si je ne sentais pas ça vraiment mérité. J'avais d'ailleurs une habitude peu répandue, je partageais tous mes trucs et astuces aux concurrentes moins expérimentées, mes victoires n'en étaient que meilleures.
En tout cas, toutes mes félicitations, moi je ne sais même pas si j'aurais osé participer !

Claudio a dit…

Ne compte pas sur moi pour dire la même chose que les autres ;-)
En tous cas, le début du classement est cohérent. Y compris le 1er prix.
Bises.

Didier a dit…

Elle est sympa la photo !
Quelque part, celle de ton amie a gagné aussi !
Hors concours, en fait.
Bon, j'ai calculé.
117 votants.
4 ou 5 amis qui votent.
Ca va, y'a de la marge.
Pas volée, cette victoire. Mais c'est bien de penser aussi à la triche et de se dire, moi, je pourrais pas, comment font d'autres. C'est suffisant.

barbara a dit…

Je suis certaine que vous pensez que je fais mon caliméro, mais au contraire, je trouve ça bien que je m'interroge sur tout ça.
Mais je crois que ça y'est, c'est assimilé le fait que je n'ai pas volé ma première place.
C'est là que je vois que j'ai changé.
Je crois que les évènements de la vie nous façonnent. Plus jeune, j'étais toujours très optimiste. Mes parents me demandaient "Alors, ton intéro?" Super était mon mot favori, même quand au final ma note flottait entre 5 et 10. J'avais de l'assurance et si je devais gagner quelque chose, toutes les méthodes étaient bonnes. J'étais devenue la reine des anti-sèches. Même au bac, c'est pour vous dire. (ca ne m'a pas servi à grand chose au final!)
Et puis il y eu a vie, les événements, une période de descente très bas, et là, patatras, envolée l'assurance, l'optimisme. On se remet en question. Honnêteté, sincérité, le but, les objectifs, la façon d'y arriver.
Alors aujourd'hui, même si du coup c'est pas facile au quotidien ce manque d'assurance, j'y vois du positif. Cette faculté de se remettre en question, d'accepter de perdre car on a le droit de ne pas être toujours au top. L'essentiel étant de toujours aller de l'avant, de ne pas baisser les bras, de ne pas se laisser abattre par les difficultés que l'on va rencontrer, mais de les affronter comme on peut, mais honnêtement, sans tricher.
De voir la concurrence comme une motivation et non comme un ennemi. Attention, ne pas y voir de la compétition, mais y voir un niveau à atteindre quand on s'en sent la force et qu'on a les moyens. Et si on a les moyens et pas la force, on cherche cette force en nous ou dans l'aide des autres...
Peut être ce que je fais, ce besoin d'accompagnement.
Je pense avoir trouver les bonnes personnes pour ça.

Sophie a dit…

Je vais rajouter mon petit grain de sel !
Comme je te l'ai dit au tel, je suis allée à Villelfranche sans savoir quelles étaient tes photos. Alors avec ma fille on a choisi notre préférée qui était la 4. Et là, je t'ai téléphoné pour ne pas quand même voter pour une autre que toi, ça aurait été ballot.
Tu mérites vraiment la victoire et tu le sais au fond de toi, peu importe le nombre de votes que nous avons mis dans l'urne !!

Sar@h a dit…

Moi j'admire le courage d'aller aux résultats ! Au concours de Carantec, je n'y suis pas allée. J'ai appris par la presse une cinquième place. Et j'ai eu un rappel à l'ordre téléphonique pour aller chercher un lot !

Pour écrire vrai, je préfère la relation des gens … et la réaction de l'hôtesse d'accueil de l'office de tourisme m'avait suffi. Je l'ai raconté ici :
http://sarah-perso.hautetfort.com/archive/2009/12/12/petit-bonheur-326.html

J'ai encore l'impression d'être anormale !

Moi aussi j'aurai craqué pour celle-là !

LP a dit…

@Sarah
De mon point de vue, ce n'est pas du courage mais juste assumer les conséquences de ses actes.
Je participe, donc je vais aux résultats. Je gagne j'assume, je ne gagne pas, j'assume aussi et à force je grandis et je vais gagner, cela ou autre chose de bien plus important, la confiance en moi. Mais cela je ne l'ai pas eu acquis comme cela, en photos comme pour des choses beaucoup plus importantes, j'ai du travailler dur sur...moi_même.
En fait, je travaille encore mais je mesure aussi le chemin parcouru.

LP a dit…

Tiens j'ai écrit chemin moi...
Quand l'inconscient joue au "mémo":
J'aimerais bien qu'il fasse beau ce week-end, j'ai une photo à faire.

Claudio a dit…

Pas compris Louis-Paul. Tu étais censé écrire quoi à la place de "chemin" ?

.:: Karine ::. a dit…

elle est très belle ta photo ! tu as gagné, bravo ! si tu participes c'est aussi pour gagner alors réjouis-toi et profite :-)

@ claudio : chemin est le défi pour lundi :-)

bisou à tous

LP a dit…

Merci Karine.

Claudio a dit…

Merci Karine.

christian a dit…

Je n'ai pas bien suivi !
La 4, c'est la 3 ?
Les 2 étaient 3 ?
En 3 tu étais 1 ?
La 4 était 1 ?
??? Tu l'as fait exprès !
C'est ta joie qui est formidable.
Félicitation.

J'ai été champion aussi. Champion du Var Junior en cross.
Tous courraient ensemble, minimes, juniors, séniors.
Je suis arrivé dernier.
Premier, et champion j'étais décoré.
Car, seul à courir dans ma catégorie.

Heureusement que je ne commente pas sur iphone.

Larkéo a dit…

Moi non plus je n'ai pas très bien suivi cette histoire de N°. mais je m'en fiche, t'es la meilleure et c'est tou.

barbara a dit…

@Christian, ce qu'il faut retenir : la premiere des 3 avait le numéro 4 et elle est arrivée première! les 2 autres n'ont rien eut. Ma joie? suis toujours très expensive!
Merci Larkeo!

mcbarbara a dit…

Félicitations!

suzanne a dit…

Bravo !
Félicitations !

joye a dit…

Avoir le soutien fidèle des amis est déjà une réussite en soi.