mercredi 15 septembre 2010

EN ROUTE VERS LE DESERT






Nous roulons tranquillement dans notre bus climatisé. Traversons des paysages secs et arides. La chaleur se fait de plus en plus forte et de moins en moins lourde.
Direction Matmata, avec visite d'un village troglodyte.
Je n'aime pas ça. C'est pas vrai, c'est trop surfait, cette famille qui nous accueille, nous fait goûter son pain trempé dans de l'huile d'olive et le miel.. miam!
Arrêts photos, arrêts techniques.... toute est bon pour moi pour sortir mon appareil.
Et puis arrivée au désert de sable. Après avoir traversé le désert de cailloux.
Là, on nous enrubanne la tête d'un foulard vert (pardon, le terme n'est pas exact, mais je ne sais pas l'écrire) pour nous protéger du soleil. On nous fait enfiler une grande djellaba rayée. Sauf que moi, là, je ne peux pas. Elle sent vraiment trop mauvais. Le précédent avait du transpirer là dedans! Impossible, j'ai bien essayé pourtant. je me contente donc de les "admirer".
En carriole tout le monde, pendant que les fesses moins délicates chevaucheront des dromadaires et en route pour les dunes.
Le soleil est écrasant. Je comprends mieux la protection vestimentaire. Tant pis, je préfère subir le soleil.
Le spectacle est assez drôle.

1 commentaire:

Gine a dit…

Aie ! Encore pire que ce que j'imaginais - ou que ce que j'avais vu ! J'espère que ça va s'améliorer, c'est si beau autour de Matmata ...