dimanche 13 novembre 2011

INDE 5

Nous sommes le 11 novembre.
Au réveil, un SMS nous averti que notre fille est malade en France, sans doute la grippe. Je sais qu'avec mes parents, elle est en de bonnes mains!
Il est 7h, nous montons déjeuner sur le toit. Il fait beaucoup plus frais, en plus, le temps est plus que maussade, un petit crachin léger laisse présager un temps pourri pour la journée.

Rendez vous à 8h avec le guide. C'est vrai que le matin, les départs sont tôt, mais après des journées chargées en émotion, le soir, nous tombons rapidement de sommeil.
Direction le Fort Ambert.
Au passage nous passons devant le Winter Palace, le Palais des Vents. Magnifique édifice Rose aux minuscules fenêtres à Moucharabieh d'où les femmes pouvaient observer l'extérieur, sans être vues.
C'est un peu périlleux pour traverser et le prendre en photo.

Nous arrivons au fort vers 9h, mais il est déjà tard, la procession des éléphants qui gravit la route jusqu'au fort est impressionnante. Nous renonçons à ce moyen de transport. On perdrait trop de temps, tant il y a de monde.
On peut apercevoir le mur d'enceinte qui séparait Ambert de Jaïpur, il est long de 10 km et serpente sur les collines
Le guide nous propose de passer par derrière. Nous arriverons ainsi directement par le haut.
Avant d'y arrive, nous passons par un temple magnifique, du 15eme siècle. A notre arrivée, un homme vêtu d'un simple pagne vient vers nous et nous explique l'histoire de ce temple. il est agréable et c'est très instructif pour nous. A la fin de cette visite improvisée, il nous salue et nous quitte sans demander un seul roupie. On en avait perdu l'habitude!








Nous arrivons en haut du Fort. Il fait toujours couvert et je garderai mon gilet, mais l'ambiance est magique avec ces éléphants qui arrivent dans la cours, la musique, les tambours même si le fort à présent est envahit.
Nous prenons des audio-guides qui vont nous raconter l'histoire de ce fort. Nous y passerons plus de 2 heures, à vivre l'histoire des Maharajah et des Maharani de l'époque.













Notre taxi nous récupère enfin et retournons sur Jaïpur. Arrêt au passage dans un marché du gouvernement, presque forcés à acheter. Ce sera un foulard et un t-shirt.
Puis un restaurant, pas terrible pas loin du Water Palace.

Direction ensuite le City Palace. Mais nous sommes las de ces visites, un peu fatigués, nous traînons les pieds, quelques photos,. En fait nous bâclons cette visite. A l'extérieur, des charmeurs de serpents. De loin, avec mon 55-200, je vise pour voler ma photo, mais ils ont l'oeil vif et averti. Je suis repérée, et j'ai presque honte, je tourne au coin de la rue pour disparaître. Me ravisant aussitôt, je me dis que je ne serai pas plus pauvre délestée de 10 roupies. je retourne sur mes pas et dépose mes pièces dans sa gamelle. Le charmeur est étonné et me remercie. "Good french"!






Le guide nous propose d'aller gouter des Samoussas, les meilleurs de la ville. Nous n'avons pas faim car nous avons mangé tard. Mais nous somme polis et acceptons avec joie.
C'est un joyeux bazar dans les rues à cette heure ci. Il fait nuit.
Nous arrivons dans un snack (je ne trouve pas de terme plus approprié), en fait un peu comme un fast-food à emporter.
Ici c'est local, pas de touristes. Effectivement, les samoussas sont délicieux même si très épicés. Nous nous laissons tenter par un lassi, sorte de yaourt frappé parfumé. Exquis, mais nous sommes au bord de l'explosion!
Soudain, un bruit sourd, un grondement et la terre qui tremble. Mon sang ne fait qu'un tour. Un tremblement de terre. J'imagine déjà la panique qui peut gagner une ville aussi peuplée. Et je suis paniquée. je mets quelques secondes pour réaliser, comme nombre de clients, que ce n'est qu'un rouleau compresseur qui vient de passer juste à côté de nous.
Je respire! tout le monde se regarde avec un sourire rassuré. Nous ne mourrons pas dans un tremblement de terre à Jaïpur!
Inutile de dire que ce soir nous sauterons le dîner, repus par nos encas tardifs!
Quartier libre pour notre guide qui va nous ramener à notre hôtel pour un repos bien mérité. La journée a été très fatigante. En fait lorsque nous ne roulons pas, nous marchons tout le temps. Allez, nous nous laissons tenter par un apéro sur le toit, pour notre deuxième et dernière nuit à Jaïpur, la ville rose.

Suite Jour 6

Aucun commentaire: