vendredi 11 novembre 2011

TEMPÊTE SUR LA CôTE DE JOUR

Ceux qui ne connaissent pas cet endroit, ne peuvent pas imaginer à quel point il est idyllique en été.
Imaginez cette petite presque-ile privée, ce petit paradis.
Lorsqu'il fait chaud et que nous voulons gouter à la tranquillité et à la fraîcheur, loin des plages sur-peuplées, à quelques minutes du port de Beaulieu, nous venons mouiller tout près. Etonnament assez calme même en plein été, nous y trouvons un plan d'eau paradisiaque, avec des fonds très clairs par endroit.
C'est la Baie de Eze avec ses villas "Pieds dans l'eau" et sa célébrer ville de Bono, chanteur de U2.
Ses 2 restaurants (dont l'un d'eux où je me suis mariée). Son petit port privé, calme. Une zone qui vaut de l'or.
La villa avec cette belle piscine, est le Cap Estel, hôtel hyper luxueux réservé à une poignée de privilégiés. Ce fut jadis un palace. Il ferma puis ré-ouvri bien des années plus tard. J'ai faillit y manger un jour, invitée par un client et sa femme. Au dernier moment, annulé, le restaurant avait été privatisé.
Jadis, la route passait au dessus, depuis maintenant de nombreuses années, la route a été détournée pour passer sous un tunnel et donner ainsi toute la sérénité qui fait le luxe de ce quartier dont la côte, vous l'imaginez, a grimpé en flèche.
Au large, la pointe de Cap d'Ail est sa baie, avec dans sa hanse, que vous ne voyez pas, la plage de la Mala dont l'accès se mérite, une ribambelle d'escaliers pour y arriver. Autant pour remonter. L'accès le plus commun étant par la mer. Les connaisseurs, les capitaines des bateaux ne s'y trompent pas. L'endroit est privilégié.

Maintenant regardez bien ce même endroit par tempête. Le petit Port de Silva Maris normalement si calme est agité et les bateaux y dansent une gigue folle, les plages sont ravagées, les vagues vont cogner aux murs des établissements désertés, des villas luxueuses. L'île, elle est isolée, son accès est périlleux.
Le rocher du Cap Estel est fouetté par les vagues qui déferlent avec force . Jurons que la piscine a un petit gout salé. Quant à la baie de la Mala, elle est chahutée et des énormes vagues, venant de nulle part se forment au large de la pointe de Cap d'Ail pour venir se fracasser au pied du chemin des douaniers habituellement propice à la balade.












1 commentaire:

Françoise a dit…

Tes mots rendent ces photos aussi vivantes que si nous y étions, Barbara ! :-)

Belle fin de semaine à toi, et gros bisous.