lundi 2 décembre 2013

INDIA : 3 REGIONS, 3 RELIGIONS ET 1 REGARD

Nous y revoilà, nous repartons en Inde une fois de plus. Après 4 ans, nous avons décidé d'y retourner. Aujourd'hui, ça fait bientôt 15 jours que nous en sommes rentrés et je suis toujours à me demander si j'ai aimé ce 2ème voyage. Je pense qu'il me faudra des semaines, voir des mois pour l'assimiler, le digérer.

Je préfère mettre en garde ceux qui viendront me lire, lire ce nouveau récit de voyage. Il s'agit de mon ressenti personnel et non d'un fait. C'est à l'émotion que je vais me lancer dans ce récit. J'espère que vous saurez lire entre les lignes tout ce que j'ai perçu, aimé, détesté. Je vais essayer d'être le plus auprès des choses mais il s'agira toujours de moi, vous percevrez ce voyage à travers mes yeux et mon coeur, à travers mon objectif…. très subjectif d'ailleurs…
maintenant que vous êtes prévenus, nous pouvons commencer.

Je réalise que ce que nous avions vu il y a 4 ans au Rajasthan n'est en fait qu'une jolie vitrine de l'Inde. Nous avons vu cette fois ci, l'image que je m'en faisais avant de partir il y a 4 ans et je prends conscience de toute la difficulté à appréhender un voyage en Inde.
J'ai cru que ceux qui n'avaient pas accroché avec ce pays étaient des "vacanciers" avec tout ce qu'il y a de plus péjoratif dans ce terme…. Une fois de plus, aujourd'hui encore, je suis incapable de vous dire si ce voyage m'a plus, ou si je l'ai détesté. Une chose est certaine, il m'a retourné.

Embarquons donc !

Nous sommes le 4 novembre, et c'est mon anniversaire, je vais fêter mes 43 ans dans l'avion. Bien naïvement je me dis que le fait de fêter mon anniversaire ce jour là me donnera peut être le privilège de voyager en Business ou d'avoir un quelconque traitement de faveur.. Je m'apercevrai bien vite qu'il en est rien… qu'est ce qu'ils s'en foutent!
En tous les cas, mon cadeau est bien beau, le premier.. il s'agit du lever du soleil. Le ciel est écarlate. Normal, nous avons eu beaucoup de vent la veille. Malheureusement, ça va vite se couvrir, le ciel gris et la pluie nous rappelleront que nous sommes en novembre.
Je check mon Facebook, mes mails, mon téléphone, des messages fusent avant notre départ prévu de Nice à 10h40.
C'est mon père qui est désigné volontaire d'office pour nous conduire à l'aéroport. Il est 8h15 quand nous quittons la maison. Le chat a été laissé à la nounou la veille.. Mon Pixie… et Anaël part prendre son train pour l'Internat. Nous espérons qu'elle sera sage lors de ses retours les week end…. A 16 ans et demi, elle reste une adorable peste qui fera enrager ses grands parents durant notre absence.
Allez, un petit Xanax pour la Cool attitude en salle d'embarquement.
Nous passons par Zurich, mais le transit est très court, 45 mn.
C'est parfait, nous sautons donc de l'avion, prenons un espèce de métro sous terrain et hop, nous voilà déjà dans notre long courrier, direction Delhi. Nous avions plus de place dans le Nice-Zurich mais c'est quand même mieux qu'Air France. Je vais faire ma nigaude et dire à une hôtesse que c'est mon anniversaire et que si il y avait de la place en Business, et patati et patata… Tu parles, un joli sourire et nous n'avons pas bougé de nos sièges. Tant pis.
Les repas sont vraiment pas bons, beurk! Il y a pas mal de films à l'affiche sur ce vol. Allez, un divertissement "Insaisissables". Sympa, parfait pour meubler 7h30 de vol. Un peu de film, un peu de livre, un peu de dodo.. Oups, des perturbations et des turbulences.. J'avais oublié que nous étions dans un avion. Le xanax marche moyennement, mais je suis dans un semi sommeil quand nous sommes secoués.. Ca le fait quand même.

Il est aux alentours de 1h00 du matin, heure locale quand nous atterrissons. Nous avons 4h30 en plus… Oui, me demandez pas ce que vient faire ces 30 mn…
Le temps de sortir de l'avion et de récupérer nos bagages, il n'est pas loin de 2h00.
Nous cherchons notre chauffeur qui est censé venir nous récupérer avec une pancarte.. Sauf que.. ben, y'a plein de chauffeurs, des enturbannés et des non enturbannés mais pas de panneau "Mrs Barbara" comme prévu. Ils sont pourtant nombreux à cette heure tardive à être venus chercher leurs clients. Je fais des passages avec mon caddie et on me regarde amusé.  Jo, lui sort voir dehors, sauf qu'on ne va pas le laisser re-rentrer.


Je ne réalise pas de suite mais il ne s'agit pas du même aéroport qu'il y a 4 ans. Il est nouveau, enfin, 3 ans. Je commence à m'inquiéter, toujours pas de chauffeur. Bon, je vais appeler Béatrice, la TO. ll est tard, mais je n'ai pas d'autres solution. Je compose le numéro et tombe directement sur un répondeur.. en Hindi..la belle affaire.  je vais vers 2 occidentaux  venus chercher eux aussi quelqu'un.  Il semblent bien connaitre. Il s'agit de canadiens. je leur explique mon souci et avec leur accent charmant chantant, me proposent d'appeler avec leur téléphone. A ce moment là, mon téléphone sonne, il s'agit de Béatrice qui me rappelle. Elle est étonnée de m'entendre dire que le chauffeur n'est pas là. Elle l'appelle et me rappelle. 5 mn plus tard elle m'annonce qu'il nous attend dehors devant le poteau 17 comme convenu sur le mail… Ben, sauf que je n'ai pas eu ce mail. je pouvais toujours attendre! je rejoins Jo dehors qui en a profité pour fumer sa clope et allons trouver notre chauffeur. Effectivement il est à l'emplacement prévu.
Dehors, ce brouillard caractéristique qui nous avait surpris il y a 4 ans mais cette fois ci plus de parking en terre, poussière. Non, c'est un bel aéroport avec de grandes pubs pour les voitures, un éclairage moderne…
Dès notre arrivée nous savons que ce voyage ne sera pas le même…. mais nous ne savons pas encore à quel point il sera différent.

Direction le Jyoti Mahal, comme il y a 4 ans. Moins de vaches et de charrettes dans les rues, sur les routes.
L'Inde ne nous a pas attendu pour évoluer et ces 4 ans passés semblent avoir eu un impact énorme sur cette ville de presque 17 millions d'habitants!

45 mn de route. Il est presque 3h lorsque nous arrivons. Le chauffeur nous dit que ce ne sera sans doute pas lui notre chauffeur. Dommage, il a l'air sympa, jeune et dynamique.
On semble réveiller les veilleurs du Jyoti. Visiblement pas de place, pourtant, notre chambre a due être réservée. On nous propose l'hôtel d'en face, le Shanti Villa, nous certifiant que c'est la même "maison" et que nous serons aussi bien. La chambre est spacieuse, nous avons la Wifi. Nous allons pouvoir rassurer tout notre petit monde
Il est plus moderne, sans charme, mais il est propre et j'ai sommeil, ça fera l'affaire.


Demain, rendez vous dans le hall de l'hôtel à 10h15 avec Béatrice qui doit nous donner toutes les infos pour notre circuit. Nous devons aussi aller à la gare réserver notre billet Varanasi-Delhi dans les quotas touristes car lorsqu'elle a voulu le réserver, c'était complet. On ne le sait pas encore mais ça va nos bouffer une bonne partie de l'après midi étant donné que nous avons un train à 16h20 pour Amritsar, 6 h de trajet et notre chauffeur définitif sera là bas à nous attendre sur le quai.
Il est 4h quand nous nous endormons.

1 commentaire:

yves a dit…

Ouais; Barbara est de retour.
Cela me fais plaisir car tu raconte très bien les ressentis de tes voyages; j'attends la suite avec impatience.